Archive pour décembre, 2006

cher Ulrich

Une journée somme toute banale, ennuyeuse ainsi que angoissante mais aussi très angoissante.

 Il est rentre quand je l ai vu arriver mon coeur pendant à cesser de battre, le souffle coupe, un vertige. J’ai vite été remise par un rafale de vent glacé.

Mais le pire fut ce soir, mon bébé ma chaire a enlevé son plâtre et à arracher ces points. Une telle souffrance pour mon petit bout était insupportable mais le plus insupportable fut la réaction de l’autre. Un regard froid glaçant un coup de poing dans le bas ventre une poignée de mes cheveux dans sa main pour m’éloigner de mon bébé. Quel sentiment d impuissance face aux feux arrière de la voiture qui s éloignent emmenant mon fils sans moi à l’hôpital. Quelle mère suis je donc pour laisser mon bébé?

Mon ange m’a dit de partir pour les rejoindre mais la peur de ce fou me l’a interdit. Mais quand à son retour j’ai vu le sourire de mon bout de chou mon coeur eut un poids en moins.

Je le déteste mais je me déteste de le détester. Je dois assumer mes erreurs.

bonne nuit Ulrich à demain.

Publié dans:Non classé |on 1 décembre, 2006 |Pas de commentaires »

cher Ulrich

une chanson, des paroles, en quelques mots mais si bien dit; ma vie

 Dites-moi qui je suis

J’ai perdu dans tes grands yeux
Cette inconscience
Que l’on a quand on est deux
Si intense
J’ai aimé à cœur perdu
Et sans raison
Je n’suis qu’un ange déchu
Sans illusions
Et je te cherche dans la foule
Qui me dessèche
Et je m’écroule
Si seule, abandonnée
Comme une toute petite fille
Les yeux mouillés, les yeux mouillés

Dites-moi qui je suis, qui je suis, qui je suis
Sans son amour
Moi qui n’ai plus de vie, plus de vie, plus de vie
Plus rien autour

Comme un papillon
Aveuglé par l’amour
Qui ne peut même plus voler
Vers le jour
Mon cœur est prisonnier
D’un flacon
Que le temps avait scellé
De ton nom

Et je te cherche dans la foule
Qui me dessèche
Et je m’écroule
Si seule, abandonnée
Comme une toute petite fille
Les yeux mouillés, les yeux mouillés

Dites-moi qui je suis, qui je suis, qui je suis
Sans son amour
Moi qui n’ai plus de vie, plus de vie, plus de vie
Plus rien autour
{2x}

{parlé:}
Comme un papillon
Aveuglé par l’amour
Qui ne peut même plus voler
Vers le jour
Mon cœur prisonnier
D’un flacon
Que le temps avait scellé
De ton nom

Dites-moi qui je suis, qui je suis, qui je suis
Sans son amour
Moi qui n’est plus de vie, plus de vie, plus de vie
Plus rien autour

Publié dans:Non classé |on 1 décembre, 2006 |Pas de commentaires »

cher Ulrich

Comment faire quand on commence une histoire sur un mensonge?
Comment faire quand je me perd dans ces songes?
J’aimerai pouvoir tout lui dire,
pour ne plus avoir à lui mentir.

Mais j’ai peur, je suis une lâche.
Ca  fait mal, je veux me pendre.
Je veux tellement qu’il le sache.
Comment faire pour ne pas le perdre? 

Comment va-t-il réagir quand il va le savoir?
Nul doute qu’il va perdre confiance,
je serai alors transpercée par une lance.
Je me retrouverai alors toute seule dans le noir.

Toutes mes excuses n’y suffiront pas à le retenir.
Ce mensonge qui a servi à nous unir.
J’ai fauté,
mais j’ai fait de toi ma vérité…

Un poème qui date, mon ange, un poème qui résume mes états d’âmes pendant bien longtemps. Peut être un jour, je te le ferai lire, peut être et sans doute jamais.

A ce soir mon cher Ulrich.

Publié dans:Non classé |on 1 décembre, 2006 |Pas de commentaires »

cher Ulrich

Enfin cette journée est finie. Isa ma belle pourquoi n es tu restée assez longtemps pour fêter tout tes anniversaires? pourquoi avoir refusée le cadeau de la vie?

Sarah mon bébé je suis désolée je n ai pas pu. Voir ça je crois que je préfère ne pas savoir ou est ton corp et t imaginais dans un paradis ou tes rires et tes joies sont chaque jours.

Ma dernière souffrance de la journée fut de le voir lui mon ange. Le voir avec cet anneau, pourquoi? L aime t il encore m a t il lui aussi menti? Ou alors se mentit il a lui même et a elle aussi ? Dans les deux cas c est douloureux.

Cher Ulrich, que j ai déteste cette journée mais celle qui vient de naître ne va pas être mieux, il rentre ce soir j ai une boule au ventre. De quel genre va t être sa violence?

Vivement le 17 pour enfin vivre pleinement pour mes deux loulous.

Bonne nuit ulrich à demain. 

Publié dans:Non classé |on 1 décembre, 2006 |Pas de commentaires »

LES NOUVELLES DU FRONT PAR ... |
TEL QUE JE SUIS |
le blog amoureux de fred de... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ces gens sans importance
| parle avec elle
| je t'aime de toute mon âme